New Mutants (The) (1982) – 03 – La saga d’Asgard

Année(s) : 1985

Auteur(s) : Chris Claremont (Scénario), Arthur Adams (Dessins), Terry Austin (Encrage)

Catégorie : Comics – Super-héros

Genre : Vacances asgardiennes

Format : Histoire en 2 parties publiée dans New Mutants Special Edition 1 (64 pages) et X-Men Annual 9 (48 pages)

Disponibilité : Le récit est trouvable en VO et en VF (mais à un prix prohibitif) sur Amazon.

Note : Les extraits proviennent de la VO et ont été traduits par mes soins.

La dernière fois que nous avions vu les New Mutants, ils venaient de retrouver leur camarade Karma et de la délivrer de la possession corruptrice du malfaisant télépathe Amal Farouk et ils s’apprêtaient à goûter à des vacances bien méritées sur l’île de Kirinos en Grèce et en compagnie de la X-Woman Ororo Munroe alias Storm (Tornade en VF). Mais vous connaissez les super-héros: même en vacances, ils ne peuvent s’empêcher de se friter contre des super-vilains, même quand il s’agit de celui attitré d’un de leurs confrères et les vacances grecques de la classe junior de l’école pour jeunes surdoués du professeur Xavier vont rapidement se transformer en vacances asgardiennes qui seront tout sauf de tout repos.

Car pendant ce temps, à Véra Cr … Je veux dire à Asgard, le royaume des dieux nordiques, Odin est porté disparu et supposé mort et son fils adoptif Loki compte bien en profiter pour satisfaire son ambition iznogoodienne d’être chef suprême à la place du chef suprême. Ororo lui ayant tapé dans l’œil et ayant à l’époque perdu ses pouvoirs de contrôle météorologique, Loki a l’intention de lui faire une proposition qu’elle ne pourra refuser (avec un ou deux sortilèges en plus pour l’influencer, évidemment, vous connaissez le bonhomme): lui offrir un marteau semblable au Mjöllnir de Thor qui fera d’elle la nouvelle déesse du tonnerre en remplacement du blondinet au casque ailé qui passe désormais plus de temps sur notre bonne vieille Midgard que dans sa patrie d’origine.

Vous noterez au passage qu’à l’époque, Ororo avait adopté un look d’enfer et les raisons éditoriales sont assez cocasses : en 1983, Chris Claremont, scénariste des X-Men et des New Mutants avait décidé de lui donner une nouvelle coiffure et avait demandé à Paul Smith, qui illustrait la série à ce moment, de lui soumettre diverses propositions. Pour déconner, ce dernier avait inclus un dessin où elle avait la coiffure de Mr T, très populaire à l’époque, sans se douter que sa blague amuserait tellement Claremont et l’équipe éditoriale qu’ils opteraient pour une crête iroquoise, partant du principe que de toute façon, quel que soit leur choix, les lecteurs allaient râler, alors, autant leur donner une bonne raison.

Pour en revenir à Loki, son plan lui permettrait de faire d’une pierre deux coups en se vengeant des X-Men qui lui avaient récemment infligé un échec humiliant (comme s’il n’avait pas l’habitude!). Mais comme il avait promis de ne plus s’en prendre à eux, il fait appel à la sorcière asgardienne Amora, dite l’Enchanteresse, pour les supprimer et lui livrer Ororo. Sauf que comme je l’ai dit en introduction, Ororo se trouve en ce moment en compagnie des New Mutants et ce sont donc eux qu’Amora capture par erreur, ce qui est quand même un peu fort.

Et quand Magik tente d’utiliser son pouvoir de téléportation pour s’évader avec ses camarades, elle se heurte à la barrière mystique de leur geôlière et les New Mutants se retrouvent dispersés à travers le temps et l’espace sur Asgard. Cypher, le plus faible du lot, se retrouve ainsi esclave de vikings avant d’être retrouvé par son ami Warlock.

La lycanthrope Wolfsbane trouve l’amour en la personne du prince des loups.

Cannonball se lie d’amitié avec le nain Eitri (oui, celui joué par Peter Dinklage dans les films du MCU) à qui Loki demande justement de forger le marteau qu’il destine à Ororo.

Magma, dupée par les Elfes Noirs ennemis d’Eitri, est victime d’un sortilège qui la transforme en fée à leur service.

Sunspot découvre avec joie que la force qu’il tire de l’énergie solaire est plus grande sur Asgard dont le soleil est plus puissant, ce qui lui permet de devenir une célébrité locale, attirant même l’attention des légendaires trois guerriers: Fandrall, Hogun et le gargantuesque Volstagg.

Mirage sauve la vie du cheval ailé Brightwind qui deviendra sa monture attitrée, faisant d’elle une Valkyrie capable de prévoir la mort d’autrui. (Vous noterez au passage une erreur de l’encreur : pour gagner du temps, les dessinateurs laissent en blanc sur leurs crayonnés les surface à noircir tout en y ajoutant des croix pour indiquer à leur encreur qu’il faut y mettre un aplat noir. Or, ici, l’encreur a laissé en blanc la zone sombre de l’armure du personnage de droite … tout en encrant consciencieusement la croix qui lui indiquait qu’il devait la noircir!)

Quant à Karma qui, je vous le rappelle, avait terminé la précédente saga avec ce physique :

Elle se retrouve au milieu d’un désert et est sur le point de se laisser mourir quand elle rencontre une enfant également perdue qu’elle prend sous sa protection (on apprendra par la suite qu’elle avait été envoyée par les Nornes pour l’aider) et après plusieurs mois d’errance avec sa jeune accompagnatrice (je vous rappelle que les New Mutants avaient été dispersés à travers le temps), elle retrouve la civilisation et la taille mannequin, tout en arborant désormais des cheveux longs qui seront sa nouvelle coiffure. Après tout, pourquoi Ororo serait la seule à avoir le droit de changer de look?

Magik, en revanche, est toujours prisonnière d’Amora qui la torture pour se défouler, sa tentative d’évasion lui ayant fait monter le moutarde au nez. Oh, et ai-je précisé que, le dessinateur étant un coquin, Magik passe toute la première moitié de la saga en bikini? (Le moment est-il bien choisi pour rappeler aux lecteurs que le personnage est censé avoir 14 ans?)

Et les sévices infligés par l’immorale Amora sont particulièrement sadiques pour l’époque, au point d’être censurés à deux niveaux. Déjà, en VO, le coloriste évite le plus possible de colorier le sang en rouge, le rendant transparent ou bleu comme s’il s’agissait de larmes ou d’une transpiration excessive.

Et en VF où je rappelle que la politique de l’époque était d’atténuer au maximum la violence des images …

… et de supprimer le plus possible de monstres, ce qui priva les lecteurs français de la scène de la rencontre entre Karma et la petite fille qu’elle sauve d’un proche cousin des vers d’Arrakis, ce qui fait que les lecteurs français passaient sans explication de Karma sur le point de se laisser mourir dans le désert à Karma arpentant le désert en compagnie d’une gamine sortie de nulle part.

Et comme si ça ne suffisait pas, on avait également droit à des erreurs de traductions tellement énormes que même avant de lire l’histoire en VO, je trouvais que les phrases n’avaient aucun sens. Par exemple, quand Cannonball, blessé lors d’une précédente bataille, découvre que son pouvoir d’invulnérabilité en vol est en baisse (de haut en bas: la VO, une traduction correcte et la VF):

Ou quand Sunspot retrouve Karma et compare son ancienne apparence à celle de Volstagg:

Une fois nos héros réunis, Magik délivrée et Amora livrée au démon familier de cette dernière (et quelque chose me dit que la suite de son sort est digne du premier samedi du mois sur Canal) …

… il leur restera à faire échec aux plans de Loki et à libérer Ororo de son influence avec l’aide des X-Men venus les rejoindre. Encore faudrait-il, évidemment, que cette dernière ait envie de renoncer aux pouvoirs qu’elle vient juste de retrouver. Et ce dilemme est également valable pour les New Mutants qui seraient bien tentés de laisser la Terre derrière eux pour s’installer définitivement à Asgard : Cypher y vit les aventures dont il a toujours rêvé, Warlock s’y sent à l’abri de son père qui le traque sur Terre, Sunspot y est un héros admiré de tous, Mirage ne peut se résoudre à se séparer de Brightwind, même chose pour Wolfsbane et le Prince des Loups, Cannonball s’est attaché à la tribu d’Eitri dont la fille Kindra ne le laisse pas indifférent, Karma veut savoir pourquoi les Nornes l’ont secourue, Magma n’est plus humaine et Magik se laisse corrompre par la magie qu’elle étudie dans les grimoires d’Amora.

Déjà brillante du point de vue du scénario, c’est surtout sur le plan graphique que cette saga est remarquable car elle avait permis au lectorat français de découvrir les dessins d’Arthur Adams magnifiés par l’encrage de Terry Austin. Son style ayant depuis fait école, les lecteurs modernes ne peuvent imaginer la claque visuelle que ses pages avaient représenté pour ceux de l’époque avec leur graphisme minutieux et réaliste parfaitement adapté à l’ambiance heroic fantasy de la saga et truffé de clins d’œil (on croise pêle-mêle, Popeye, Bluto et Olive, Hawkman de la distinguée concurrence, Hägar Dunör, Gumby, l’USS Enterprise et j’en oublie certainement!).

Avec cette saga en deux parties devenue un classique, Chris Claremont transpose brillamment ses personnages dans l’univers de Thor tout en gardant son récit parfaitement accessible aux néophytes qui n’auraient jamais lu les aventures du Dieu du Tonnerre (j’en sais quelque chose car c’était mon cas à l’époque) et apporte même un peu d’ambivalence à Loki, certes toujours aussi fourbe, menteur et manipulateur, mais également sincèrement amoureux d’Ororo, le tout magnifiquement mis en image par Arthur Adams et Terry Austin (À noter que la réédition de la saga dans The New Mutants Classic 3 est agrémentée de quelques crayonnés et recherches de personnages mais aussi des pages non-encrées et non-lettrées de New Mutant Special Edition 1 qui permettent d’encore mieux apprécier le génie du découpage et de la mise en page d’Adams). Les New Mutants y vivent des vacances mouvementées pour le plus grand plaisir des lecteurs avant de retrouver les bancs de l’école et de faire connaissance avec leur nouveau professeur; mais ceci est une autre histoire …

Verdict?

Illustrations extraites de : New Mutants Special Edition 1, X-Men Annual 9.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *