Reiko the zombie shop – 05 – Kim Yee-Hin

Titre original : Zombie-ya Reiko (Marchande de zombies Reiko).

Année(s) : 2002 (Parution française en 2008)

Auteur(s) : Rei Mikamoto.

Catégorie : Manga – Horreur.

Genre : Zombies à vendre.

Format : Episodes 34 à 41 (Tomes 7 et 8).

Note : Comme il s’agit d’un manga, les dialogues des extraits sont à lire de droite à gauche.

Le gros problème dans la vie des héros de BD, c’est que quand ils ne vont pas au devant des ennuis, ce sont les ennuis qui vont à leur rencontre. Prenez le cas de Reiko Himezono: dans sa précédente storyline, elle s’était inscrite au lycée Sainte Croix pour pouvoir se mesurer à sa sœur Lirka et il ne s’était pas écoulé longtemps avant que sa présence n’attire d’autres ennemis tels que Star Collector et Yukina. Tout ce pas beau monde étant passé de vie à trépas à la fin de la saga (encore que, dans une série à base de zombies, le trépas n’est pas forcément définitif), on pouvait penser que Reiko allait pouvoir mener une existence de lycéenne normale et se consacrer entièrement à ses études (plus une ou deux résurrection rémunérées pour arrondir ses fins de mois). Las! C’est le moment que choisit une nouvelle élève pour rejoindre sa classe, amenant avec elle son lot de problèmes et les nouveaux ennemis qui vont avec.

Car si cette arrogante et hautaine nouvelle élève, zombiste de surcroît, a dû quitter son précédent établissement, c’est à cause d’une soudaine hausse de la mortalité parmi les élèves et enseignants et elle se montre d’entrée de jeu très claire sur la nécessité d’éviter de la contrarier si on ne veut pas que le phénomène se renouvelle à Sainte Croix.

Pourtant, il y a seulement quelques mois, Junko était très différente, puisque c’était une élève faible et timorée, régulièrement brutalisée et rackettée par ses camarades. Mais ça, c’était avant. Avant sa rencontre avec Kim Yee-Hin.

Yee-Hin est un Freak qui est une version inverse de Star Collector (pour reprendre la description que Jusmin fait de lui): alors que Star Collector volait les étoiles des zombistes pour s’approprier le contrôle de leurs zombies, Yee-Hin a le pouvoir d’octroyer aux autres des étoiles et les zombies qui vont avec en échange d’une petite cotisation mensuelle et d’une loyauté totale.

Junko paie le prix fort pour s’être trop vite mise à table après que Reiko ait détruit son zombie, et il n’en faut pas plus pour décider notre héroïne à mettre Yee-Hin hors d’état de nuire avec l’aide de ses alliés habituels: Gôjin, Chikuro et Jusmin. Encore que, une fois n’est pas coutume, elle est obligée de forcer la main à cette dernière pour qu’elle l’aide car même elle considère que Yee-Hin est un trop gros morceau.

Sans!! Elle!! Et elle n’a pas tort car en plus d’avoir une armée de zombistes à son service, Yee-Hin possède des capacités de guérison qui rendraient jaloux Wolverine. Tirez lui une balle dans la tête et son seul souci sera de savoir comment enlever les tâches de sang sur son fauteuil préféré.

Pour ne rien arranger, Saki Yurikawa, la zombie de Reiko, est en piteux état depuis leur dernière aventure et ne peut plus combattre à ses côtés. Par chance, Reiko découvre qu’elle peut aussi faire appel à sa sœur Midori (Je vous avais bien dit qu’on la reverrait!).

Et puisqu’on parle de sœur, celle de Reiko, Lirka, est restée loyale envers Chikuro par delà la mort, devenant sa zombie attitrée qui apparaît pour la défendre à chaque fois qu’elle est en danger, c’est à dire trèèèèèèèès souvent.

Enfin, la bande à Reiko se découvre un allié inattendu en la personne de Cheehoi. Ce zombiste au look inspiré du groupe norvégien The Kovenant a perdu ses deux mains dans un accident quand il était enfant (il faisait coucou par la fenêtre du bus sur l’autoroute) et les a remplacés par Sky Dancer, un zombie ayant la forme de deux mains qui peuvent se séparer de son corps pour combattre à distance.

Au départ un des sbires de Yee-Hin, Cheehoi décide de rejoindre le camp de Reiko après que celle-ci lui ait sauvé la vie. Néanmoins, son retournement de veste est aussi bien accueilli que celui de Star Collector dans la saga précédente.

Ah oui! Ils sont aussi aidés par le petit frère de Gôjin, Gôtetsu, mais on ne peut pas dire que sa participation soit bien brillante.

Pour ce qui est de leurs adversaires, fidèle à ses habitudes, Mikamoto (soyez d’ailleurs attentif car il apparaît en personne dans une case) se fait plaisir en créant une galerie d’ennemis charismatiques assistés de serviteurs zombies aux looks et pouvoirs tous plus imaginatifs les uns que les autres.

(Au passage, la façon dont le charisme de certains contraste avec leur comportement lamentable une fois vaincus rend leur défaite encore plus hilarante!)

Et dans le rôle du boss final, Kim Yee-Hin n’a rien à envier aux précédents en matière de charisme, de dangerosité et de perversion, car non seulement il occupe son existence immortelle en conférant des pouvoirs à des personnes auxquelles la vie n’a jamais fait de cadeaux afin de se délecter ensuite du chaos qu’elles sèment en passant de victimes à bourreaux, mais il n’a aucun scrupule à sacrifier ses plus fidèles alliés quand cela sert ses intérêts.

Il n’est pourtant qu’un enfant de chœur comparé à l’ultime adversaire de Reiko, mais ceci est un autre histoire. En attendant, ce nouvel arc de la série est dans la droite lignée des précédents dont il partage l’habile mélange d’action, de gore et d’humour décalé et l’inventivité en matière d’adversaires tout en évitant les erreurs du précédent en ayant cette fois une histoire plus linéaire.

Verdict?

Illustrations extraites de : Reiko the zombie shop.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *